0

Votre panier est vide

Coronavirus et hygiène alimentaire: FAQ

mars 15, 2020 4 minutes à lire

Coronavirus et hygiène alimentaire: FAQ

Cet article est traduit d'un communiqué officiel des autorités Irelandaises concernant la l'hygiène alimentaire et le Coronavirus. Il aborde le secteur professionnel.

 

En préambule, comme le savez déjà, la prévention passe par l'hygiène. En cuisine, on manipule beaucoup les poignées du robinet d'évier. Ce petit appareil simplissime à installer vous permet d'utiliser votre robinet sans le toucher! C'est très hygiénique car il stoppe la transmission des microbes! Cliquez sur l'image animée pour en savoir plus 👇
eco robi

 

Le COVID-19 (Coronavirus) peut-il être transmis par les aliments ?

L'expérience du SRAS et du MERS suggère que les gens ne sont pas infectés par le virus par l'alimentation. Il est donc peu probable que le virus soit transmis par l'alimentation et il n'y a pas encore de preuve que cela se produise avec COVID-19 (coronavirus) à ce jour.

Les coronavirus ont besoin d'un hôte (animal ou humain) pour se développer et ne peuvent pas se développer dans les aliments. Une cuisson minutieuse devrait tuer le virus car nous savons qu'un traitement thermique d'au moins 30 minutes à 60ºC est efficace contre le SRAS.

Pour en savoir plus sur COVID-19 (Coronavirus) et les aliments, consultez cet article : Coronavirus: Aucune preuve que la nourriture est une source ou une voie de transmission 

Comment le COVID-19 (Coronavirus) est-il transmis ?

Les coronavirus se transmettent le plus souvent entre les animaux et les personnes et d'une personne à l'autre. On pense que la source de COVID-19 (coronavirus) est l'animal, mais la source exacte n'est pas encore connue.

Le virus est couramment transmis :

directement, par contact avec les liquides organiques d'une personne infectée (par exemple, les gouttelettes provenant de la toux ou des éternuements)
indirectement, par contact avec des surfaces sur lesquelles une personne infectée a toussé ou éternué
Les informations actuelles suggèrent que le virus pourrait survivre quelques heures sur des surfaces. De simples désinfectants ménagers peuvent le tuer.

Les enquêtes en Chine se poursuivent pour identifier la source de l'épidémie et les moyens de la transmettre à la population.

Que peuvent faire les travailleurs du secteur alimentaire ?

Il est possible que des travailleurs de l'industrie alimentaire infectés introduisent le virus dans les aliments sur lesquels ils travaillent ou sur des surfaces dans l'entreprise alimentaire, en toussant et en éternuant ou par contact avec les mains, à moins qu'ils ne respectent strictement les bonnes pratiques d'hygiène personnelle.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille de maintenir les recommandations standard visant à réduire l'exposition à toute une série de maladies et leur transmission. Ces recommandations sont les suivantes:

  • une bonne hygiène des mains
  • les pratiques d'hygiène en matière de toux et de froid
  • des pratiques alimentaires sûres
  • en évitant autant que possible les contacts étroits avec toute personne présentant des symptômes de maladie respiratoire tels que la toux et les éternuements

Les travailleurs du secteur alimentaire doivent se laver les mains :

  • avant de commencer à travailler
  • avant de manipuler des aliments cuits ou prêts à être consommés
  • après avoir manipulé ou préparé des aliments crus
  • après la manipulation des déchets
  • après les tâches de nettoyage
  • après avoir utilisé les toilettes
  • après s'être mouché, avoir éternué ou toussé
  • après avoir mangé, bu ou fumé
  • après avoir manipulé de l'argent 

Obtenez plus d'informations sur: Le lavage des mains et l'hygiène alimentaire

Une bonne hygiène et un bon nettoyage sont également importants pour éviter la contamination croisée entre les aliments crus ou insuffisamment cuits et les aliments cuits ou prêts à manger dans la cuisine.

Que peuvent faire les propriétaires/gérants d'entreprises alimentaires ?

Le gouvernement irlandais a informé les employeurs qu'il n'est pas nécessaire que les employés ne présentant pas de symptômes d'infection par le COVID-19 s'abstiennent de travailler ou restent séparés des autres personnes.

Les propriétaires d'entreprises alimentaires doivent veiller à ce que leur personnel soit informé de la situation du COVID-19 (coronavirus) et des conseils donnés par le HSE.

Toutefois, les propriétaires d'entreprises alimentaires (OA) doivent se rappeler qu'ils ont des responsabilités particulières en vertu de la législation alimentaire et doivent maintenir des pratiques d'hygiène appropriées à tout moment.

Ils doivent, en général :

  • veiller à ce que le personnel soit formé de manière appropriée à l'hygiène alimentaire
  • assurer une supervision efficace du personnel pour renforcer les pratiques d'hygiène
  • fournir les installations appropriées, par exemple pour le lavage des mains et les toilettes, afin de permettre au personnel de pratiquer une bonne hygiène
  • veiller à ce que le personnel et les contractants signalent tout signe/symptôme physique, avant de commencer à travailler ou sur le lieu de travail.
  • rester vigilant et veiller à ce que le personnel ne soit pas malade et soit apte à travailler

Que doivent faire les propriétaires/directeurs d'entreprises alimentaires s'ils ont un problème de chaîne d'approvisionnement causé par le COVID-19 ?

L'infection du personnel par le COVID-19 (coronavirus) dans les entreprises alimentaires du monde entier peut entraîner une perturbation de la chaîne d'approvisionnement alimentaire où certains ingrédients et emballages peuvent être en pénurie.

Les entreprises alimentaires peuvent envisager certaines des mesures suivantes:

  • omettre ou remplacer des ingrédients dans un produit, et/ou
  • en changeant leur emballage, et/ou
  • modifier leur process
Dans ces situations, il est important que les entreprises alimentaires se souviennent de leur obligation légale de ne mettre sur le marché que des aliments sûrs.


Toute modification du produit, de l'emballage ou de la transformation nécessite un examen complet du système de gestion de la sécurité alimentaire de l'entreprise (BPH et HACCP).

Cela leur permettra de le faire :

  • d'évaluer les risques de tout problème de sécurité alimentaire qui pourrait résulter des changements proposés
  • mettre en place des contrôles pour gérer tout risque identifié
  • documenter les changements

Voici quelques exemples de questions à prendre en considération :

  • L'introduction d'allergènes lors du changement d'ingrédients et/ou de fournisseurs d'ingrédients
  • Durée de conservation sûre si l'emballage change et/ou si le produit est formulé différemment
  • L'introduction de nouveaux dangers microbiologiques, physiques, chimiques avec de nouveaux ingrédients

Il peut y avoir d'autres problèmes selon le type d'entreprise/produit concerné.

 

Ce petit appareil simplissime à installer vous permet d'utiliser votre robinet sans le toucher! C'est très hygiénique car il stoppe la transmission des microbes! Cliquez sur la galerie d'images pour en savoir plus 👇
robinet hygiénique robinet hygiénique et économique
eco-robi : robinets hygiénique eco-robi : robinets hygiénique

 

 

 

 


Laisser un commentaire